Trajectoire

cris1Cristina Rascón Castro
(Sonora, México, 1976)
Écrivaine, économiste et traductrice littéraire.

Auteure des nouvelles El agua está helada (ISC, 2006), Cuentráficos (ISC, 2006), Hanami (Tierra Adentro, 2009) et Puede que un sahuaro seas tú (FORCA, 2010). Cristina explore les thèmes de la migration, le voyage, l’illusion du Moi, l’incommunication, la métafiction tout comme la femme et ses frontières personnelles. Elle se sert de ses expériences d’avoir grandi à la frontière entre l’état de Sonora et de l’Arizona. De même, le fait d’avoir vécu en Autriche, au Brésil, au Canada, en Chine et au Japon où elle puise dans la littérature, la géographie et la linguistique pour la création de sa propre fiction et poésie.

Comme traductrice de poésie japonaise en espagnol, elle a publié le livre Sin conocer el mundo, du poète Shuntaro Tanikawa (Plan C, 2007) et Dos mil millones de años luz de soledad (UAM, 2012), du même auteur. Elle a aussi traduit du japonais à l’espagnol pour divers médias hispaniques de la poésie de Mitsuo Aida, d’Ishigakirin et de Tawara Machi. Cristina a aussi traduit de la poésie de l’anglais, su portugais et du français vers l’espagnol.

Dans le domaine économique, Cristina est l’auteure du livre Para entender la economía del arte (Nostra, 2009), un essai de divulgation. Elle a aussi publié des analyses de marché culturel et sur l’impact des activités culturelles dans le sud de l’état de Sonora, au Mexique : (Cajeme2020, México). De même, elle a écrit sur l’utilisation des recours en énergie nucléaire pour l’Amérique Latine : (OIEA, Austria/Argentina). L’étude de l’impact des micro-crédits pour les femmes dans le sud de l’état de Sonora (Mexique) est aussi son œuvre : (Grameen de la Frontera, México).

Cristina a recu le Prix Latino-américain Benemérito d’Amérique, le Prix Régional de Littérature du Nord-ouest et le Prix du livre de Sonora, entre autres reconnaissances au niveau national et international dans les genres de récit et de poésie. Elle a été invitée pour faire des résidences artistiques internationales par le Gouvernement du Québec, par le Conseil pour les Arts de Canada, par l’Association d’écrivains de Shangai, par la Fondation Sacatar du Brésil ainsi que par le Fond de Culture économique /ITESM pour le Laboratoire d’Écrivains de la Frontière de Tijuana/San Diego. De même, elle a aussi reçu à plusieurs reprises le soutien du Fonds National de la Culture et des Arts du Mexique (FONCA) et du Fonds de l’État (FECAS) pour la traduction littéraire, des résidences artistiques et des projets d’œuvre narrative.

Cristina a une Maîtrise en Politique Publique de l’Université d’Osaka, Japon, où elle a aussi suivi le cours d’Études Asiatiques à l’Université d’Études Étrangers de Kansai. Aussi, a obtenu une Licence d’Économie de l’ITESM Campus Monterrey, Mexique. Elle a été consultante pour les Nations Unies et des associations civiles mexicaines. Dans le sud de l’état de Sonora, Cristina a créé et coordonné le Premier Concours Littéraire de Cajeme Jiosiata Nooki, de caractère bilingue (Espagnol et Yaqui). Le projet de développement basé sur la créativité et la diversité culturelle, qui permet l’intégration des écrivains indigènes de sa région, est aussi son œuvre.

Son œuvre a été traduite dans les genres de poésie, haïku et narrative pour des publications, des lectures et des anthologies en Autriche, au Brésil, au Canada, en Chine, aux États-Unis, en Inde, au Japon, au Mexique et au Pérou. Cristina donne des ateliers de littérature japonaise et des ateliers d’écriture créative au Mexique et dans d’autres pays. Elle est actuellement membre du Système National de Créateurs d’art au Mexique (SNCA/FONCA/CONACULTA).

COMPARTEShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *